On a chacun sa p’tite histoire, la mienne est faite de sucre, de course à pied, de gourmandise et de volonté. Je suis Balance et je passe ma vie à chercher l’équilibre. Je suis chaque chose et son contraire. Je ne fais pas de diabète, mais c’est chose possible, je ne sais pas si ma mère en aurait fait, elle est morte trop jeune. Je m’intéresse à cette maladie et j’en parle dans le blogue, car Actimed aide des gens aux prises avec les effets de cette pathologie.

Ma marraine et ses recettes pour diabétiques
J’étais toute jeune, dans les années ’70, quand ma marraine a publié Recettes pour diabétiques. Elle avait fait don de ses redevances à l’Association du diabète et consacré une partie de sa carrière de diététiste à s’intéresser à ce problème de santé, bien présent certes à l’époque, mais combien à l’avant-scène aujourd’hui!
Le temps a passé. Je me suis dirigée vers l’enseignement et les communications, mais peu à peu mon rapport à la nourriture a changé jusqu’à en venir à occuper considérablement mes pensées. Assez pour que je me dise un jour, plus de 30 ans après la parution dudit bouquin, que comme pour ma mère, diététiste aussi, et ma marraine, la fibre diététique m’habitait.

Cuisiner, pas le temps!

Atteinte du «syndrôme du sucre, doux compagnon», connaissant par coeur le nombre de calories contenu dans une quantité faramineuse d’aliments, lisant tout ce qui me tombe sous la main en termes d’alimentation et mieux-être (Amazon et Facebook s’en sont aperçus, ce qui fait qu’encore plus de trucs nourriture/santé surgissent de partout : ) bref, ça m’est venu sur le tard, mais je me suis intéressée aux désordres alimentaires, aux grands problèmes de santé du siècle (ils ont majoritairement un lien avec l’alimentation), à l’exercice physique pour contrer tout ça et j’en passe…
Curieusement, je n’ai aucun intérêt pour la popotte, le foodisme ou les tendances alimentaires de l’heure. Mes repas se composent essentiellement de fruits, légumes, fromages, yogourt et graines de toutes sortes… Cuisiner, pas le temps! Et faire la vaisselle… warsh! Ce qui me permet de consacrer tout mon temps à mes passions quoi!

Je co-co-co-compte dans ma tête

Cependant, je suis une chocoholic de la pire espèce et le sucre, maintenant doux poison par excellence, est à la fois mon pire ennemi et meilleur ami. J’ai l’habitude de compter sans cesse dans ma tête : des années, des pourcentages, des kilomètres, des calories, j’ai toujours quelque chose à compter. Alors c’est automatique, je mange du chocolat et selon la quantité engloutie, je calcule le nombre de sauts à la corde ou la distance en km à parcourir pour faire fondre mes excès. Par contre, lorsque je ne peux plus me concentrer sur mon travail intellectuel, que je ne peux plus avancer physiquement, lorsque je suis inquiète, etc. le chocolat fait des miracles et ça, depuis toujours pour moi. Bien sûr, sweet tooth n’égale pas diabète, mais on nous fait tellement peur avec le sucre de nos jours, et comme j’ai fait du diabète de grossesse…

Le diabète sous toutes ses facettes
Tout ça pour dire que ma mère, décédée du cancer dans la quarantaine il y a fort longtemps et ma marraine disparue aussi, seraient peut-être fières de me voir m’intéresser aujourd’hui au diabète et autres problématiques alimentaires. C’est par l’entremise de ma fille, propriétaire d’Actimed, et en tant que rédactrice professionnelle, que je peux aujourd’hui repérer, décortiquer, synthétiser, faire circuler de l’information importante liée, entre autres, au diabète. Ce qui a commencé avec le bouquin de ma tante se poursuit aujourd’hui sous une autre forme!
Alors à venir… le diabète sous toutes ses facettes. Plusieurs billets et infographiques dans les prochaines semaines!

Marie-France Laberge, rédactrice, Actimed