Depuis quelques années, le bas de compression change de look et se découvre de nouvelles utilités. On voit des femmes avec de beaux bas à motifs ou ornés de dentelle qui nous disent : ‘’As-tu vu mes bas? C’est des bas de compression et ça paraît même pas hein?’’ Sans compter les coureurs qu’on voit partout avec leurs bas trois-quart ou les clients des gyms avec leurs bas à motifs colorés?

Selon plusieurs médecins et spécialistes de la santé, le besoin est réel. De plus en plus de gens désirent être en meilleure santé et s’aident par différents moyens. Les vêtements compressifs, dont les bas de contention, en sont un.

Le port de bas de compression améliore la circulation sanguine et lymphatique et par le fait même diminue l’apparition de varices. Plusieurs bienfaits et traitements sont liés aux bas compressifs et les types de bas qu’on voit surgir sont le résultat de plusieurs années de recherche. Ces bas agissent comme une pompe faisant remonter le sang et la lymphe. Ceux-ci peuvent avoir de la difficulté à circuler à cause de pathologies ou de diverses situations vécues au quotidien.

Les bas compressifs peuvent être prescrits suite à un traitement pour les varices, lors d’un vol de plus de 5 heures en avion, pour les personnes ressentant l’effet jambes lourdes en fin de journée, pour les gens faisant de l’œdème (chevilles enflées), pour ceux qui ont souffert de phlébite, etc. On trouve plusieurs variétés de bas quant au degré de compression, au format (genoux, cuisse, bas culotte) ainsi qu’au but de cette compression. Les bas utilisés pour le sport par exemple répondent généralement à deux objectifs bien précis: améliorer la circulation sanguine lors de la pratique d’activités physiques ce qui permet aux muscles d’être plus oxygénés, donc d’améliorer leur rendement, et/ou permettre à la fin de l’entraînement de réduire la
quantité d’acide lactique dans les muscles des jambes ce qui diminue l’intensité et la durée des courbatures post-entraînement.

Pour plus d’information, n’hésitez pas à communiquer avec nous.

Naïla Nehme, orthésiste